Cinémas espagnols et latino-américains

Puente 115(2003)

TROIS SEMAINES DE DEPAYSEMENT CINEMATOGRAPHIQUE: CINEMAS ESPAGNOLS ET LATINO – AMERICAINS, MARCHE DE L’AUDIOVISUEL, CONFERENCES, CONCERTSdu 06 au 25 novembre 2003
Le bilan de la 11e édition du Festival Cinémas d’Espagne et d’Amérique latine de Bruxelles est positif. La maturité du Festival et son attachement pour la seconde année consécutive à Flagey, ont porté leurs fruits.

78 films espagnols et latino-américains ont attiré une nouvelle fois un large public à Flagey et au Vendôme (environ 19 000 spectateurs selon les premières estimations).

La qualité de la programmation se manifeste par la moyenne très élevée des cotations du public pour les Prix du public à décerner : Meilleur Film Espagnol ; Meilleur Film Latino – américain ; Meilleur Court – Métrage.

Les nouvelles sections: Muestra Andalucía, Muestra México, Muestra República Dominicana, Muestra Galicia et La Deux fait son festival ont trouvé leur place dans la programmation du festival. Des histoires humaines et profondes, des images qui nous ont plongés dans les particularismes de certains pays ou régions et qui ont plus d’une fois amusé ou ému les spectateurs.

Une fois de plus, le Festival a compté sur des invités aux carrières déjà confirmées ou en pleine ascension. Pour la Muestra Andalucía, les jeunes talents Julián Villagrán et Cuca Escribano sont venus présenter leurs films respectifs, Carlos contra el mundo de Chiqui Carabante et Poniente de Chus Gutiérrez.

La très charismatique Antonia San Juan a enchanté le public durant la projection en avant-première du film Piedras de Ramón Salazar. La Muestra México a dignement été représenté par la réalisatrice mexicaine María Novaro, du film Sin dejar huella. De même le film à succès, Los lunes al sol de Fernando León, bientôt dans les salles belges, a compté sur la présence des deux rôles secondaires féminins et masculins José Ángel Egido et Nieve de Medina, représentants de la Muestra Galicia.

Parmi les invités du Festival, ont également participé des réalisateurs et des producteurs afin de présenter leurs productions aux publics: Le producteur Rodolfo Montero a presenté El efecto Iguazú, documentaire gagnant du Goya du Meilleur Documentaire Espagnol en 2002, le réalisateur dominicain Albert Xavier pour le film Pasaporte Rojo, le producteur argentin Rolo Azpeitia pour Herencia, et le producteur espagnol de La pelota vasca, la piel contra la piedra, Koldo Zuazua.

Le Festival c’est aussi la musique. La chanteuse mexicaine Eugenia León nous a offert un concert émouvant et chaleureux pour ensuite faire place à la Noche Havana Club où 2000 personnes ont inondé les foyers de Flagey et ont dansé sur les rythmes cubains de Son Caribe.

LE PALMARES DU FESTIVAL

Les votes du jury 2003 composé d’Angela Iglesias Bada (journaliste espagnole), Carlos William Rendón Zipagauta (réalisateur belge – colombien), Inés Rabadán Jimeno (réalisatrice belge), Karina Narpier (directrice de programmation du Festival Internacional de Cine de Santo Domingo –República Dominicana-) et Medardo Amor (ICAA) ont été les suivantes:

Prix Bélgica

Claude Diouri, distributeur belge de CNC, récompensé pour son travail de promotion du cinéma ibéro américain en Belgique. On lui doit notamment les prochaines sorties en salle des films espagnols Los lunes al sol de Fernando León, et A mi madre le gustan las mujeres des réalisatrices Inés París et Daniela Fejermán.

Prix “Section Cinémas d’Espagne”

– Prix du Meilleur Film espagnol:

La vida de nadie d’Eduard Cortés, parce qu’il “utilise le langage cinématographique avec une grande maîtrise”, “en sa faveur, son rythme, son écriture et la direction des acteurs”, pour sa connexion parfaite avec le spectateur”.

– Prix d’aide à la distribution de 3000 euros:

Fugitivas de Miguel Hermoso, un “road movie, peu commun et intelligent, qui nous fait découvrir les mondes d’une petite fille, d’une jeune femme et d’une femme âgée; les expériences vitales qu’elles traversent et qui vont converger vers un destin commun”, “un film plein de fraîcheur et de sensibilité”.

Prix “Section Cinémas d’Amérique latine”
– Prix du Meilleur Film Latino-américain:

Herencia de Paula Hernández (Argentine). “Pour sa capacité à connecter deux générations différentes, pour sa sensibilité et l’espérance qu’il suscite”, “Un film joyeux et humain qui propose une vision inédite de l’Argentine d’aujourd’hui”.

– Prix d’aide à la distribution de 3000 euros:

Kamchatka de Marcelo Piñeyro (Argentine), “Pour sa vision sensible qui n’utilise jamais les images convenues pour son engagement politique”, “Un film émouvant, brillement interprété qui finit sur la pointe des pieds, dans ce petit territoire auquel le film donne une valeur de dernière terre de résistance”.

Prix du public-Commune d´Ixelles

– Dans la section Cinémas d’Espagne, Prix pour le film Al sur de Granada de Fernando Colomo, présenté dans la Muestra Andalucía.

– Dans la section Cinémas d’Amérique latine, Prix pour le film argentin Kamchatka de Marcelo Piñeyro.

– Prix de 600 euros au réalisateur Toni Bestard pour le court-métrage El viaje, présenté dans la section Espagne tout court.

PREMIER MARCHE AUDIOVISUEL EUROPE / AMERIQUE LATINE / CARAÏBES DANS LE CADRE DU 11e FESTIVAL CINEMAS D’ESPAGNE ET D’AMERIQUE LATINE DE BRUXELLES

Programmes Al-Invest / Pro-Invest de la Commission européenne

La 3ème Rencontre de l’Industrie Audiovisuelle et Cinématographique Europe / Amérique latine et la 1ère Rencontre de l’Industrie Audiovisuelle Europe / Caraïbes se sont déroulées à Flagey du 12 au 14 novembre 2003.

Plus de 130 entreprises européennes (Belgique, France, Espagne, Suède, Angleterre et Italie), latino-américaines (Argentine, Mexique, Uruguay) et caribéennes (République dominicaine) étaient présentes pour se rencontrer et développer les échanges et les collaborations dans le domaine audiovisuel et cinématographique.

40 entreprises belges ont participé à ce premier marché audiovisuel organisé dans la capitale belge parmi lesquelles : CNC ; Libération Films ; Cinéart ; Beek Turtle pour les distributeurs, Banana Films ; dUb films ; Entre chien et loup pour les maisons de production et Studio l’Equipe ou Anyway pour la post production.

12 signatures de contrats ont été réalisées dont 2 incluant des sociétés belges :

– dUb films a signé un accord de coproduction d’un documentaire (Cumbia) avec Lescafilm (Argentine), Adivina producciones (Espagne) et A Films (République dominicaine.

– Le Groupe Socialiste d’Action et de Réflexion sur l’Audiovisuel (GSARA) a signé un accord de coproduction d’une série de documentaires avec les sociétés Didecom (Argentine) et Ola nuevo Grupo (Espagne).

Renaud Guillonnet du Programme Al Invest et Giorgio Ficcarelli du Programme Media de la Commission Européenne également présents ont été très satisfaits du déroulement de ces trois jours et de la participation nombreuse des entreprises.

Parallèlement, s’est tenu un marché du documentaire qui a réuni une dizaine de télévisions européennes dont la RTBF ; France 5 – ARTE et la chaîne câblée Planète.

Intercommunication asbl, organisatrice de l’événement se félicite de la réussite de ce premier Marché en Belgique et se prépare à l’organisation d’une 4ème Rencontre Al–Invest à Buenos Aires prévue pour avril 2004.

Christine DEFOIN